Une visite à Kairouan

Fondé en 670, par Okba Ibn Nafaa, Kairouan est la capitale de la culture islamique. Elle possède des mosquées et des monuments qui témoignent des différentes civilisations qui y sont passées.

D’abord, les Aghlabides sous lesquelles Kairouan connaît une véritable prospérité économique fondée sur le commerce et la science. Et à qui la ville doit d’ailleurs, les magnifiques Bassins des Aghlabides.
A cette époque, ces bassins de 55 m3 servaient à alimenter la ville en eau. A ne pas manquer si vous êtes en séjour à Kairouan

En 909, l’installation des chiites Fatimides dans la région va créer des tensions avec la population sunnite, et les obliger à quitter les lieux pour aller rejoindre l’Egypte vers 972-973.

Avec Al Muizz Ben Badis, la ville sacrée devient célèbre et prospère mais, ça sera le dernier, épanouissement qu’elle connaîtra. Aujourd’hui, même si Tunis est la capitale politique, Kairouan est toujours la capitale islamique du Maghreb. Tunisiens et étrangers rêvent de visiter Kairouan, la quatrième ville sainte après la Mecque, la Médina et Jérusalem.

Sachez qu’il ne faut pas plus d’une journée pour visiter Kairouan, en commençant par :

  • La grande mosquée de Sidi Okba : fondée au XIIème siècle, elle vous impressionnera par sa gigantesque dalle de marbre blanc et jaune, le cadre solaire au centre de la cour et les majestu
    La mosquée Okba Ibn Nafaa

    La Grande Mosquée de Kairouan

    euses portes de ses salles de prière.

  • La mosquée de trois portes : est connue sous le nom de mosquée Ibn Khayrun se caractérise par sa façade sculptée et décorée, la plus ancienne façade de mosquée décorée du monde islamique.
  • Zaouïa de Sidi Sahah : cet édifice doit son nom à un homme pieux qui portait tout le temps sur lui 3 poils du prophète Mahomet.
  • Raqqada : à 10km au sud-ouest de Kairouan, fût la résidence des Aghlabides.
  • Le musée d’art islamique de Raqqada : il retrace l’histoire de la ville de Kairouan. Vous y retrouverez de nombreux objets ayant servi à l’époque Aghlabide ou Fatimide. Ainsi que des pièces de monnaies en or et en argent qui retracent l’histoire économique de la ville sainte.
  • Bir Barrouta : ce puits est à compter entre les plus importants édifices de Kairouan. L’eau est puisée par une noria actionnée par un chameau. Selon la croyance, celui qui boit à ce puits retrouvera la bonne santé, alors si jamais vous êtes de passage à Kairouan ne manquez pas de passer boire…
  • Le mausolée Sidi Abid El Ghariani : ce monument situé au cœur d’Ifriqia est un exemple de l’architecture Arabo-andalouse avec son magnifique plafond et son riche décor de guirlandes de sucs…

Une visite au souk des tapis de Kairouan s’impose. Cette tradition artisanale est aussi vieille que Kairouan et fait la fierté des habitants de la ville.
En effet, presque chaque famille Kairouanaise dispose d’un métier à tisser manuel à la maison pour fabriquer le célèbre tapis de Kairouan, et le vendre par la suite aux marchands. Le tissage est un métier hérité de mère à fille…

Si vous voulez vous faire une idée sur ce métier ancestral, faites un petit détour du côté du musée de tapis de Kairouan. Vous pourrez y admirer, les modèles classiques des tapis de Kairouan, les tapis bédouins, le mergoum,…

On ne peut pas se rendre à Kairouan, sans déguster sa fameuse pâtisserie, « le Makrouth ». Cette pâtisserie faite de semoule, de dattes et de miel est un délice à ne pas manquer !

 

Kairouan, séjour à Kairouan, visiter Kairouan, visite Kairouan, tapis de Kairouan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *